Journée nationale de RESF 31 mars 2012

Logo RESF

Est-il besoin de faire un panorama de la situation? Un super ministre des expulsions, ardent défenseur «de l’identité nationale », de « l’inégalité des civilisations », qui se réjouit, quitte à manipuler les chiffres, d’un bilan qui brise un peu plus de vies et déchire toujours davantage de familles et d’enfants!
La rencontre nationale du Réseau Education Sans Frontières qui a eu lieu à Amiens les 14 et 15 janvier dernier a mis en évidence une autre réalité :  la solidarité quotidienne des écoles, des collèges et des lycées, celle des villes et des quartiers avec des migrants confrontés à des situations de précarité extrêmes, l’exigence du respect des droits pour tous. 200 militants venus d’une cinquantaine de départements de France et des DOM-COM se sont réunis pour faire le point de la politique actuelle de l’immigration, des moyens de la résistance:
– Ils ont proposé une « adresse aux candidats et aux citoyens » (transmise dans un mail à suivre)
– Ils ont convenu d’initiatives et de campagnes nationales pour les mois à venir. La première échéance proposée:

UNE JOURNEE NATIONALE DE RESF LE 31 MARS PROCHAIN

sur 4 thèmes:

– Enfermement des enfants étrangers,

– Démembrement des familles,

– Nous sommes immigrés, nous sommes aussi la richesse de ce pays!,

– Situation des Jeunes Majeurs Etrangers.

Dans nos arrondissements (5ème-13ème), nous envisageons donc un certain nombre d’initiatives pour préparer et réussir cette Journée:
– Faire connaître, signer massivement la pétition « contre l’enfermement des enfant » (à suivre aussi).
– Diffusion massive d’un tract reprenant les thèmes et initiatives pour la journée du 31 mars et « l’adresse aux candidats et citoyens »
– Des collages de l’affiche et des auto-collants reprenant les thèmes de la Journée Nationale
– Organiser des « goûters de solidarité et de résistance» devant des écoles de nos arrondissements
– Devant les  lycées, des rassemblements festifs de Jeunes Majeurs et Mineurs Isolés Etrangers
– une « initiative d’arrondissement(reprise des rassemblement à cette occasion…).

Réussir cette journée, ces initiatives « préparatoires », ce sera possible à une condition: qu’un grand nombre de citoyens de nos arrondissements y soient associés!
Nous nous adressons donc à vous pour contribuer à cette réussite. Pour la plupart, déjà membre de RESF, vous comprendrez l’enjeu de cette mobilisation. Tous, nous avons la conviction qu’il faut agir pour que soient respectées les valeurs que nous défendons!
Pour ceux qui le peuvent, nous vous invitons à une réunion préparatoire le jeudi 15 ou le vendredi 16 mars à 18h (faites nous connaître votre préférence, elle permettra de fixer cette rencontre)…… Et, dans tous les cas, pour tous, nos échanges (par mails…) permettront la meilleure coordination possible…

Réussir cette journée, mobiliser le plus grand nombre de citoyens, de jeunes de nos quartiers ce sera faire la démonstration que l’espoir d’une véritable politique alternative en matière d’immigration est partagée.
Que très nombreux sont ceux qui attendent que notre législation respecte enfin les droits des migrants, en particulier les droits de l’enfant.
Que très nombreux sont ceux qui veulent agir pour que, ici comme ailleurs, cessent les réflexes xénophobes et la violence de l’enfermement, des murs et des camps qui mettent à mal les valeurs qui doivent être les nôtres : solidarité et respect de l’Autre!
Nous comptons sur vous!

Pour le RESF 5è-13è
Jocelyne Vaudenay
Anne-Marie Desfoux-Bechieau
Marc Naelten

Remonter