Quel avenir pour la Halle Freyssinet et son quartier ?

Création d’emplois, rénovation écologique, économie sociale et solidaire : quel avenir pour le quartier de la Halle Freyssinet ? Rendez-vous le mercredi 12 mars à 18h30. École Balanchine : 10 rue George Balanchine, 75013 Paris (M° quai de la Gare)

Après plusieurs années d’opposition à des projets destructeurs, les écologistes se réjouissent que l’avenir de cette grande voûte de béton soit
enfin préservé et qu’elle soit classée Monument historique.

30.000 m2 à rénover : Comment créer des centaines d’emplois pour les habitants du 13e ? La présence de ce bâtiment peut devenir une chance pour l’arrondissement. Avec les candidats EELV, faisons en sorte qu’il soit mis au service de tous et
toutes !

  • Comment réserver de l’espace aux associations et aux acteurs de l’Economie Sociale et Solidaire ?
  • Comment faire de cette rénovation un modèle de soutenabilité écologique ?
  • Comment intégrer au mieux cette nouvelle ruche à la vie du quartier ?

Venez débattre et échanger avec :

  • Miora Ranaivoarinosy, ancienne directrice de la Ruche Innovation, espace dédié aux entrepreneurs sociaux et solidaires dans le 10e arr.
  • Vincent de Montalivet, créateur de Myrecyclestuff.com, premier réseau social de Troc entre particuliers.
  • Gilberte Caron, animatrice de l’atelier Fil Rouge, espace de co-working

La future Halle Freyssinet doit être :

Un projet solidaire

Les incubateurs et le coworking, c’est bien : ça booste l’économie et prouve la créativité de notre pays. La solidarité, c’est encore mieux, puisqu’il s’agit du secteur qui a le plus créé d’emplois ces dernières années. Le quartier doit profiter de ce dynamisme : 20 % de l’espace devra être réservé à l’Economie Sociale et Solidaire (ESS). Les associations, l’entrepreneuriat social et les projets culturels doivent profiter de cet espace et de cette émulation pour créer des emplois durables et faire vivre le quartier dans toutes ses dimensions économiques, sociales, culturelles et citoyennes.

Un bâtiment écologique à énergie positive

A l’inverse des tours de bureau, ce bâtiment doit devenir un modèle de soutenabilité écologique. La future Halle devra être autonome en énergie et investir dans les
énergies renouvelables :

  • Le toit de la Halle devra être recouvert de panneaux solaires et photovoltaïques pour créer un bâtiment à énergie positive (BEPOS) ;
  • La concentration de serveurs et d’ordinateurs produira beaucoup de chaleur qu’il faudra récupérer pour la réinjecter dans le chauffage d’autres bâtiments ;
  • Les normes d’isolation du bâtiment devront être les plus exigeantes pour réduire la consommation d’énergie.

Une activité économique dynamique

Ce lieu devra profiter à tout le quartier, aux commerces alentours et aux étudiants du campus tout proche. Les riverains devront être prioritaires pour les emplois créés.

Tract d'invitation pour la réunion du 12 mars sur l'avenir de la Halle Freyssinet et son quartier (recto)

Tract d’invitation pour la réunion du 12 mars sur l’avenir de la Halle Freyssinet et son quartier (recto)

 

Tract d'invitation pour la réunion du 12 mars sur l'avenir de la Halle Freyssinet et son quartier (verso)

Tract d’invitation pour la réunion du 12 mars sur l’avenir de la Halle Freyssinet et son quartier (verso)

Remonter