Présidentielle



  1. Eva Joly à la Bastille

    \ »Habitué aux politiciens fanfarons enchantés d’eux-mêmes, ivres de leurs paroles, se félicitant de leurs actes avant que l’interlocuteur n’ouvre la bouche, je suis décontenancé par cette lutteuse qui, si elle tance vertement les autres, se critique elle-même. Surpris, je n’aperçois pas en elle ce grand narcisse exacerbé qui forme la colonne vertébrale des champions politiques, cet amour-propre inaltérable, cette passion de séduire, cette démangeaison conquérante qui leur fournit l’énergie de se dépenser sans compter ou de se relever après des revers. On ne décèle pas d’ambition personnelle en Eva Joly, seulement des ambitions impersonnelles : le goût de la justice, le sens de l’égalité, le respect de l’homme. Certains affirment qu’elle détonne dans le paysage politique ; je crois plutôt qu’elle le révèle. Pudique, pensant au bien général, refusant de se vendre aux médias, elle agit tel un catalyseur chimique : plutôt qu’elle ne se montre, elle montre ce que sont les autres.\ » …

    Lire la suite
  2. Premier mai et petits bonheurs

    Premier mai - point fixe EELV 7

    Un beau premier mai avec ciel bleu et gros cumulus blancs défilant paresseusement, sans averse – en tout cas de pluie. Une vraie trêve météorologique pour une journée unitaire. Europe Écologie les Verts avait établi un point fixe sur le Boulevard Saint Michel, à l’angle de la rue de l’Abbé de l’Épée. Les militants y sont venus nombreux, ainsi que les élus. Une réussite selon les habitués, ravis, presque surpris d’y voir autant de monde. Il paraitrait que le premier mai ne fait pas parti des traditions écologistes les plus suivies. …

    Lire la suite