Une campagne enthousiasmante

Si l’élection présidentielle capte l’essentiel de l’attention des médias et des citoyenNEs il ne faut pas oublier que quelques semaines à peine après cette échéance se tiendront les élections législatives.
Celles-ci sont pourtant plus importantes au plan démocratique car ce sont juridiquement les députéEs qui font les lois et pas le président de la république. Certes la dérive monarchique n’a pas cessé et ne cessera pas sauf si Benoit Hamon était élu car il est le seul à porter un projet réellement collectif qui ne soit pas centré sur sa personne.

C’est pourquoi les écologistes de la 9è circonscription de Paris (partie du 13è arrondissement) sont entrés résolument en campagne autour de la candidature de Claire Monod et de sa suppléante Charza Shahabuddin.

Elles incarnent l’utile renouveau de la classe politique, le nécessaire rajeunissement, l’indispensable féminisation.

Elles créent une dynamique forte autour d’elles et nul doute que les 11 et 18 juin marqueront une nouvelle étape de la vie démocratique dans cette circonscription qui en a tant besoin.

 

Remonter