Logement : le volontarisme à géométrie variable d’Anne Hidalgo

HLM 13e

Les élu/es écologistes au Conseil de Paris s’étonnent du volontarisme affiché ce matin par Anne Hidalgo sur le front du logement. Lors du vote du Plan local d’urbanisme en 2006, elle avait accepté sans sourciller une programmation double de bureaux par rapport au logement dans les opérations d’aménagement de la Ville. Depuis, ce primat donnée aux activités tertiaires s’est hélas confirmé dans l’aménagement de la ZAC Paris Rive gauche ou plus récemment dans celui de Bercy-Charenton. C’est aussi la même logique qui guide la programmation obstinée de tours de bureaux (dont Triangle est devenu l’exemple le plus emblématique) incompatible avec la recherche de foncier pour loger les Parisien/nes.

« Avant d’amadouer le secteur privé, la première adjointe à l’urbanisme ferait bien de mobiliser l’ensemble des moyens municipaux mis à sa disposition pour construire des logements » souligne Yves Contassot, conseiller de Paris du 13e arrondissement.

Communiqué de presse du groupe EELVA du 3 octobre 2013

Remonter